DE LA PUBERTÉ À LA MÉNOPAUSE, LE RYTHME DES HORMONES

À chaque cycle, des hormones donnent le signal de l’ovulation pour préparer une grossesse. En l’absence de fécondation, elles déclenchent les règles.

Les ovaires donnent le tempo, à chaque cycle, en produisant deux types d’hormones : les œstrogènes et la progestérone. En début de cycle (phase folliculaire), les œstrogènes stimulent la muqueuse de l’utérus pour qu’elle puisse accueillir un embryon. Arrivé à maturation, un ovule se détache vers le 14e jour, prêt à être fécondé par un spermatozoïde. Cette ovulation est déclenchée sous l’action de deux hormones, la FSH (hormone folliculostimulante) et la LH (hormone lutéinisante). En deuxième partie de cycle (phase lutéale), la progestérone agit sur la glaire cervicale (sécrétions au niveau du col de l’utérus) pour la rendre imperméable aux spermatozoïdes. Chaque cycle dure en moyenne 28 jours. Il peut varier de 25 à 32 jours d’une femme à l’autre et d’un mois à l’autre, par exemple sous l’effet du stress. Cette mécanique s’enraye dès la préménopause, avec des cycles qui deviennent plus courts (21-24 jours), puis plus longs (plus de 28 jours) avant de disparaître à la ménopause.

Le saviez-vous ?

À la ménopause, les sécrétions hormonales ne s’arrêtent pas totalement. Les ovaires continuent à sécréter des œstrogènes jusqu’à 65 ans environ. Les glandes surrénales produisent des androgènes métabolisés en œstrogènes, même après la ménopause, mais à des taux plus bas que ceux d’une jeune femme.

DÉPISTAGES : LES BONS EXAMENS

À 25 ANS

Un frottis

(prélèvement de cellules sur le col de l’utérus) tous les trois ans après deux examens normaux réalisés à un an d’intervalle par votre gynécologue à genève.

Une consultation

prise en charge à 100 % chez un généraliste ou un gynécologue pour évaluer les risques de cancer du sein, en particulier en cas d’antécédents familiaux.

Un dépistage

sanguin du VIH et des hépatites B et C, à faire au moins une fois dans sa vie.

À 40 ANS

Des frottis tous les trois ans.

Une palpation des seins à chaque consultation du gynécologue, dans l’idéal une fois par an.

À 50 ANS

Une mammographie tous les deux ans jusqu’à 74 ans.

Un frottis tous les 3 ans jusqu’à 65 ans, et même plus (un cas sur cinq se déclare au-delà).

Un test de détection de sang dans les selles pour dépister le cancer du côlon, gratuit tous les deux ans jusqu’à 74 ans dans le cadre du dépistage organisé.

LES RÈGLES UN MARQUEUR FORT

12 ANS

Puberté* : accélération de la production d’œstrogènes => apparition des premières règles.

47 ANS

Premiers symptômes de préménopause : sécrétions hormonales anarchiques => règles plus abondantes qu’habituellement.

51 ANS

Ménopause : chute des œstrogènes => arrêt des règles.